fbpx

GUIDE PRATIQUE

L'ENTRETIEN DE VOTRE VÉRANDA

Les vérandas ATRIO, de marque Véranda Gustave Rideau, sont composées de matériaux résistants aux agents agressifs et à l’usure. Cependant, il existe quelques gestes essentiels pour l’entretien et le nettoyage de sa véranda.

1.

LA FRÉQUENCE DE NETTOYAGE

La fréquence de nettoyage des surfaces lavées naturellement par les eaux de pluie va dépendre de l’environnement.
En zone rurale (ou urbaine peu dense) où les agents agressifs sont faibles, le nettoyage doit être effectué une fois par an.
Par contre en zone urbaine dense, en zone industrielle ou marine, la fréquence de nettoyage est de l’ordre d’une fois par trimestre.
Pour les parties non lavées par les eaux de pluie, le nettoyage doit s’effectuer plus fréquemment. Si l’environnement ne comporte pas d’éléments agressifs, une fréquence semestrielle reste suffisante.

2.

LE NETTOYAGE DES SURFACES THERMOLAQUÉES

Les surfaces thermolaquées (acier ou aluminium) doivent être régulièrement entretenues. De ce fait, le lavage doit se faire à l’éponge avec de l’eau et un produit moussant non abrasif. Le rinçage à l’eau clair doit être soigné, accompagné d’un essuyage doux à l’aide d’un chiffon absorbant ou d’une raclette. Profitez-en pour combiner cette opération avec le nettoyage des vitres.

3.

L’ENTRETIEN DES FEUILLURES ET DES RAILS

Les manœuvres d’ouverture et de fermeture des vantaux doivent s’effectuer sans obstacle, c’est pourquoi les différents rails et feuillures doivent rester propres sans oublier les orifices de drainage, d’évacuation des eaux et de mise en équilibre des pressions.

4.

LES ENTRÉES D’AIR

La bonne hygrométrie de l’espace intérieur de la véranda est directement liée à l’entretien des entrées d’air. Ces entrées d’air doivent être régulièrement dépoussiérées et vérifiées, de façon à ce que rien ne vienne les obstruer.

5.

LES CHÉNEAUX ET DESCENTES D’EAU

Au moins 2 fois par an, il est nécessaire de nettoyer les chéneaux et la crépine de chaque descente d’eau pluviale : après la chute des feuilles en automne ainsi qu’à la fin de l’hiver. Un nettoyage complet est également très recommandé après une tempête. En règle générale, tout signe de débordement, par exemple par le trop plein, doit conduire à un nettoyage des chéneaux et crépines.

5.

LE NETTOYAGE DES TOITURES

Attention, la toiture d’une véranda n’est pas conçue pour la moindre circulation.
Si toutefois un nettoyage est nécessaire, des dispositions doivent être prises pour ne pas avoir à circuler sur la toiture. Il doit s’effectuer dans le sens de la pente descendante et surtout pas à l’aide d’un appareil à haute pression qui pourrait décoller les joints d’étanchéité.

Il est conseillé, dans le cas de chute de neige importante, de déneiger rapidement, même partiellement. Dans le cas d’un ravalement de façade par exemple, il est nécessaire de nettoyer tout dépôt de plâtre, ciment, peinture ou colle, afin de ne pas détériorer l’aspect des surfaces anodisées ou laquées.
Pour les vérandas situées en bord de mer, nous préconisons au minimum un nettoyage par trimestre, pour les parties extérieures.